Interview de M. Argouges Formateur en Portage Salarial

Image Description

Par Ventoris

20 janvier 2017

Interview de Philippe Argouges: Formateur en portage salarial

« Mon avis sur le portage salarial: En Portage Salarial depuis 2012, je suis satisfait de l’accompagnement prodigué par ma responsable de compte dédiée qui s’investit à mes côtés et défend mes intérêts »

 

Monsieur Philippe Argouges est diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon avec une spécialisation en informatique. Devenir formateur après sa certification ne faisait pas partie de ses projets.

M. Argouges Philippe Formateur en Portage Salarial

C’est en effectuant son service militaire, qu’il entre dans l’univers de la formation.
En effet son cursus dans l’informatique intéresse l’armée qui, à l’époque, souhaite donner un bagage aux jeunes recrues en réponse à une pénurie annoncée d’informaticiens. On lui propose donc d’organiser et d’animer des formations, une fonction attrayante qui laissera son sillon.

De retour à la vie civile, il trouve son premier emploi chez Phillips, où ses tâches s’organisent autour du développement et l’écriture de programmes.

Après trois ans au sein de cette structure au rayonnement mondial, il opère un changement de cap et intègre une start up américaine: Sun MicroSystems.
L’activité de cette start up s’oriente sur la fabrication d’ordinateurs et de gros systèmes. Il s’y voit offrir la position de formateur.

Il évolue pendant 19 ans au sein de cette structure qui comptait à son arrivée moins de 100 employés et qui au moment de son départ en comptait plus de 1500. Ainsi il devient organisateur des programmes de formation puis responsable formation France.

En 2006, il profite d’une opportunité pour rejoindre une société qui lui propose de devenir responsable du développement de la formation pour l’Europe francophone. Monsieur Argouges consacre 3 ans à cette fonction, à la suite de quoi il se pose des questions sur ses envies professionnelles. Par conséquent, il entreprend alors un bilan de compétences. Sans surprise réelle c’est la fonction de Formateur qui lui correspond idéalement.

Grâce à son réseau, il effectue des missions dans des structures internationales. Pendant environ 3 ans jusqu’en 2012 où il s’interroge sur la meilleure façon de s’épanouir dans son activité.

Le choix du Portage Salarial : « J’ai fait le tour de mon réseau pour voir les expériences d’autres professionnels et j’ai choisi de devenir formateur en Portage Salarial »

 

Devenir indépendant semble la solution adéquate mais l’aspect administratif est un frein. Il hésite donc entre monter sa structure ou faire du Portage Salarial. En tant que professionnel de la Formation cette forme d’emploi ne lui est pas inconnue. Il échange avec son réseau et profite de l’expérience de chacun pour se faire une opinion. Le Portage Salarial a un coût cependant s’occuper seul de la comptabilité, des impôts, de la tva, de la facturation et des impayés en a également un. Sans compter le temps qu’il faut y consacrer. Philippe Argouges opte finalement pour le Portage Salarial et recherche alors la structure qui pourra l’accompagner au mieux pour devenir Formateur en Portage Salarial.

Le choix de Ventoris: « La société Ventoris répond aux critères que je m’étais fixé pour trouver la société de Portage Salarial correspondant à mes attentes »

Il établit des critères de sélection comme la solidité de l’entreprise et sa pérennité. Puis avoir un numéro d’agrément de formation et un fonctionnement simple, sans interaction physique ou de rdv à honorer. Lors de son exploration en ligne c’est Ventoris qui comble sa liste d’attentes.

L’extranet Jade, centre de pilotage de son activité est un outil qu’il trouve simple d’utilisation. Sa Responsable de Compte dédiée, la même depuis son entrée dans l’entreprise, se montre réactive et efficace. Véritable interface entre les différents services et lui, il a la rassurante impression qu’elle s’investit à ses côtés et défend ses intérêts. Il apprécie de pouvoir faire appel à cette interface « humaine » qui dénote d’une prise en compte de l’individu, surtout lorsque le formalisme administratif lui impose certains processes.

Etre payer dans les temps et indépendamment du règlement client sont 2 des points forts de Ventoris, qui le confortent dans son choix de ne pas avoir ouvert sa propre structure. Par ailleurs, Monsieur Argouges pense également à l’achat de sa résidence principale. Vis à vis des banques, pour contracter un emprunt le statut d’indépendant n’est pas perçu de la même façon. Le statut de Porté Salarié inspire davantage confiance en terme de régularité des revenus. L’absence de délais et de questions d’impayés liés aux règlements clients, pour les banquiers c’est un facteur impactant.

De plus avec son ancienneté de formateur en Portage Salarial et la régularité de ses missions, il a vu le taux de ses Frais de Gestion baisser.

Réagissez ou posez vos questions sur notre page Facebook

Propos recueillis
par Marjorie GRANDE

linkedin

 

Partagez