Interview d’Antoine Roussel Ingénieur formateur

Image Description

Par Ventoris

19 mai 2017

Interview M. Roussel Ingénieur formateur en Portage Salarial

 

Mon avis sur le Portage Salarial: « Si j’avais dû créer ma structure, j’aurais dû faire appel à un comptable et obtenir un n° d’agrément formateur. Le Portage Salarial a simplifié la mise en oeuvre de mon activité »

M. Roussel Antoine Formateur Portage Salarial Ventoris

Monsieur Antoine Roussel a suivi un cursus d’Ingénieur Mécanique spécialisation production et maintenance à l’ENSAM de Bordeaux en alternance. L’alternance lui permet de cumuler trois ans d’expérience professionnelle en parallèle de ses études en tant qu’ingénieur production et amélioration continue.

A la fin de ses études, il trouve un emploi sur Paris au sein d’une structure de grande envergure nationale dans le domaine du traitement des textiles hôteliers entre autres. Il y occupe un poste de chef d’atelier et prend en charge la partie « vêtements professionnels » et leur entretien. Il gère donc la logistique du nettoyage et repassage puis il évolue rapidement vers la partie « hébergement » et hôtels de luxe où il organise le traitement de 200 tonnes par semaine de linges de chambre.

Une fois ce défi relevé il embarque pour un nouveau challenge chez Dassault, par le biais d’un prestataire, en tant que responsable exploitation et logistique. Il gère la partie approvisionnement en pièces, de la production à la logistique, pour leur produit phare le «Falcon».

Une autre enseigne prestigieuse, de la mode cette fois, fait appel à ses services pour assurer la production et le conditionnement de leurs fragrances. Il manage ainsi 2 services en étroite collaboration, ce qui représente environ 200 personnes.

Lors du rachat par un concurrent de la structure, il en profite pour changer de cap et entreprend une formation pour devenir Formateur Professionnel d’Adultes.

Devenir Formateur

L’envie d’être formateur n’est pas soudaine, au fil des années il a capitalisé des aptitudes dans le management et la transmission en fait partie. Par ailleurs il a envie de consacrer plus de temps à sa vie familiale et gagner en qualité de vie. La formation répond à ses aspirations et il ne tarde pas une fois son diplôme en poche à exercer.

D’abord au sein d’un IUT où il dispense des cours auprès des 1ères et 2èmes années sur la thématique de la gestion de production, l’amélioration continue et la bureautique. On note l’apparition de la bureautique comme nouvelle flèche à son arc et on comprend que ce choix est plutôt judicieux car il ouvre un marché beaucoup plus vaste étant donné que tous les secteurs d’activités confondus ont recours à l’utilisation de la bureautique.
Il officie ensuite en tant que formateur et responsable de pôle formation pour un prestataire en Picardie durant 3 ans. Puis il déménage dans le sud de la France et s’interroge alors sur le statut de son activité. Seulement, créer sa propre structure représente une somme de contraintes trop importante pour une activité occupant le tiers de son temps. Il continue alors en tant que salarié ou vacataire à dispenser des cours en IUT Génie Mécanique et Productique et à côté il s’intéresse à une nouvelle activité : l’analyse des besoins sociaux.

Cette partie traitement de datas représente un nouvel horizon, il travaille au service de mairies pour une tâche essentielle, puisqu’il s’agit de dresser un panorama des besoins sociaux d’une commune avec un spectre assez large. Grâce à ce document d’aide à la décision il permet aux élus de faire des choix avisés concernant leur politique sociale.

En dehors de ses activités professionnelles, il crée une association  Globexpo dans le domaine culturel. Il propose la location d’expositions pour 1 mois ou 2 mois dans des lieux accueillant des publics variés comme des écoles par exemple. Il fait venir la montagne à Moïse et si l’idée est ingénieuse, elle est de surcroît enrichissante et épanouissante.

 

Le choix du Portage Salarial: « Je voulais me libérer de l’administratif et bénéficier du n° d’agrément de formateur, j’ai trouvé attractif de conserver en plus le statut de salarié »

 

Une entreprise Bordelaise le démarche pour effectuer des formations « LEAN Management » auprès de ses salariés et pour des missions de conseil en organisation. De nouveau la réflexion sur son statut est d’actualité, il entreprend des recherches sur Internet et explore les différentes possibilités. Il découvre alors le Portage Salarial. Ayant de multiples activités, Monsieur Roussel considère que garder un statut de salarié s’avère attractif.

De plus il recherche un statut avec le minimum d’administratif à gérer. S’il crée sa structure il lui faudra faire appel à un comptable et obtenir un n° d’agrément formateur. L’accompagnement proposé par le Portage Salarial comprend la prise en charge administrative de son activité et il peut bénéficier d’un n° d’Agrément Formateur. Cerise sur le gâteau, il pourra cotiser pour la retraite et le chômage notamment.

Il fait un benchmark des différentes sociétés de Portage Salarial et des coûts associés puis décide d’adresser une demande de renseignements en ligne auprès de Ventoris.
 

Choix de Ventoris : « J’ai choisi Ventoris suite à des recherches sur internet et un premier contact téléphonique. L’essai fut concluant, cela fait 3 ans maintenant que j’en suis satisfait »

Il est rappelé par un conseiller et choisit de s’inscrire afin de tester cette forme d’emploi. Il appréhende à son rythme le fonctionnement mensuel et parvient à automatiser un maximum de process.

L’outil Informatique Jade lui donne satisfaction de par son aspect « très intuitif » et « carré ». Sa relation avec son responsable de compte est appréciable, il sent un intérêt pour ses projets et constate que la réactivité est au rendez-vous lorsqu’il pose des questions ou fait des remarques.

Après trois ans chez Ventoris, il dresse un bilan positif de la collaboration. Le seul bémol se situe au niveau des délais de facturation puisqu’ayant de multiples contrats et clients il doit réunir tous les documents auprès de ses différents interlocuteurs pour établir sa facturation mensuelle. Cela entraîne souvent un délai complémentaire pour le traitement de son salaire. Mais il s’organise en fonction et fait au mieux pour d’une part ne pas dégrader sa relation commerciale en relançant ses clients de façon répétée. Et d’autre part pour satisfaire les délais garantissant le versement de son salaire chaque mois travaillé.

Réagissez ou posez vos questions sur notre page Facebook

Propos recueillis
par Marjorie GRANDE

linkedin

Partagez