Interview de Corinne Balmette Favretto Formatrice

Image Description

Par Ventoris

18 novembre 2016

Interview de Corinne Balmette Favretto: Formatrice, animatrice, auditrice en portage salarial

 

« Mon avis sur le portage salarial: Je veux être protégée par le statut de salariée et gérer le moins d’administratif possible »

 

Le parcours non linéaire de Madame Balmette Favretto est représentatif de notre époque, un diplôme, un premier poste et l’odyssée commence

 

Formatrice en Portage Salarial Mme BALMETTE FAVRETTOSuite à l’obtention d’une maîtrise de droit privé et communautaire en 1996, elle intègre à temps plein la société Bonduelle dans laquelle elle travaillait déjà en parallèle pour financer ses études depuis 1995. Elle occupe alors un poste de coordinatrice qualité et fabrication, responsable d’équipe pendant 6 ans.

Madame Balmette Favretto se laisse guider par ses aspirations et entreprend un contrat de professionnalisation dans l’assistance Qualité. Sa démarche la mène vers son 2ième emploi à temps plein en tant que responsable recrutement, accueil et formation pendant la saison estivale et rattachée au service fabrication / production le reste de l’année en tant qu’adjointe de fabrication.
Polyvalence, pro activité et flexibilité lui permettent de mener de front toutes les missions qui lui sont confiées.

 

En 2009 elle ouvre une nouvelle porte et s’investit dans un emploi de chargée de prévention et responsable HACCP, contrôle Qualité et amélioration continue dans l’agroalimentaire. Poste qu’elle occupera pendant 6 ans jusqu’en 2015.

Grâce à la VAE (Validation des Acquis en Entreprise) et une soutenance, en 2013 elle implémente son cursus scolaire d’un nouveau diplôme, une licence professionnelle ayant pour objet la maîtrise des risques.

Un bilan de compétence réalisé en 2015 lui permet de se recentrer sur ses aspirations et c’est le rôle de formatrice qui sied le mieux à sa palette de compétences.
L’aspect transmission de connaissances et amélioration des conditions de travail des salariés lui confère un sentiment de satisfaction du travail accompli. Tant en terme de qualité, que de sécurité, la maîtrise des risques est un sujet qui suscite tout son intérêt.
Fin 2015, Elle est recrutée par un organisme de formation en tant qu’assistante technique et responsable qualité à mi-temps. Se pose alors la question du complément d’activité afin de capitaliser un nombre d’heures travaillées plus étendu.

 

Le choix du Portage Salarial : « Grâce au numéro d’agrément de la société de Portage Salarial je n’ai plus à passer par un Organisme de Formation pour effectuer des missions »

Les critères qui seront décisifs dans son choix sont la volonté de rester protéger par le statut de salariée et le minimum possible de gestion administrative. C’est donc le Portage Salarial qui va satisfaire ses attentes. Il est possible de cumuler plusieurs statuts (salarié, porté salarié, Auto entrepreneur, etc) et la partie administrative est prise en charge par la société de portage salarial. De plus en tant que formatrice elle bénéficie d’un numéro d’agrément qui lui permet de travailler sans passer par un organisme de formation.

Etre salariée portée est perçu comme un gain en simplicité qui lui facilite la mise en œuvre de ses engagements professionnels. Quand elle ne travaille pas, elle ne doit rien à la société de portage, elle est véritablement aux commandes de son emploi du temps sans contraintes extérieures.

Le choix de Ventoris: « La société Ventoris avait les frais de gestion les plus intéressants »

 

Le choix de Ventoris s’est fait plutôt rapidement, après avoir glaner des informations sur internet et auprès de diverses sociétés de portage salarial. Le point fort qu’elle identifie chez Ventoris ce sont les frais de gestion qui amputent au minimum son salaire. Ainsi que l’absence de minima de temps travaillé mensuel, puisque son activité complémentaire de formatrice reste ponctuelle.
La familiarisation avec son espace extranet Jade a nécessité un accompagnement. Jade est un outil extranet de pilotage d’activité propre à Ventoris qui permet de choisir des paramètres, comme par exemple la déclaration de congés payés ou de temps de développement, la mise en automatique de certaines options de la facturation mensuelle, etc. Si les process internes de gestion d’activité via l’extranet offrent une certaine liberté au salarié porté, il faut au départ s’intéresser aux différentes possibilités afin d’en tirer le meilleur parti. Elle souligne que sa responsable de compte a fait preuve de réactivité et l’a accompagné au mieux pour ses premiers pas. Aujourd’hui elle ressent l’effet facilitateur de cette forme d’emploi et se déclare satisfaite de son choix qui répond sans restriction à ses besoins professionnels.

Réagissez ou posez vos questions sur notre page Facebook

Propos recueillis
par Marjorie GRANDE

linkedin

 

Partagez