Interview de Pascal Mazé, Directeur Technique – choix

Image Description

Par Ventoris

20 octobre 2016

Interview de Pascal MAZE: Le choix du Portage Salarial

 

« Mon avis sur le portage salarial: Je veux choisir mes clients et mes missions ainsi que leurs durées, le portage salarial m’offre cette liberté »

 

Monsieur Pascal Mazé, aujourd’hui directeur technique en portage salarial, spécialisé dans les grands chantiers, a toujours aspiré à la liberté d’action.

 

Pascal Mazé interview choix Portage SalarialDès l’obtention en 1989 de son BTS en électrotechnique, il est embauché en tant que chargé d’affaires chez Verger Delporte. Le cursus suivi au cours de son BTS s’apparente à un cursus d’ingénieur de nos jours, en plus des apprentissages en électrotechnique, il a étudié l’informatique, la 3D, etc.

Son diplôme lui a ouvert les portes sur des projets d’envergure exceptionnelle, comme le bicentenaire de 1789, son premier projet. Il débute donc sa carrière en s’investissant dans tous les process de la fabrication de tableaux électriques à très grande échelle.
Après une interruption pour s’acquitter du service militaire, il reprend son activité sur un autre gros chantier: prendre part la construction des Tours de la Société Générale à La Défense.

Son expertise technique unique sur des chantiers emblématiques lui permet de trouver aisément des missions intéressantes auprès d’enseignes nationales et internationales. Ainsi il travaillera pour un grand groupe du secteur chimique et pharmaceutique français, l’opéra de Pekin, etc. De 1995 à 2006, Monsieur Mazé alterne entre projets tertiaires et industriels. Il ne ressent pas le besoin de créer sa propre structure et passe par des contrats longue durée ou de la sous-traitance.

 

En 2006, une crise de l’industrie oriente davantage son activité vers le tertiaire et des postes dits à risque. S’il produit des plans et des grilles de risques, il s’investit également dans le management de la réception des chantiers. Il constate des dysfonctionnements et n’hésite pas à élargir son champs d’action pour faire avancer de pair le normatif et le réglementaire, des domaines qu’il maîtrise parfaitement.
Monsieur Mazé a l’expertise et la reconnaissance nécessaires à l’essor de son activité, mais il réfléchit à la meilleure forme d’emploi pour lui et explore quelques pistes.

 

Le choix du Portage Salarial : « Je voulais être acteur de ma carrière et travailler sur des projets motivants que je choisis »

 

C’est ainsi qu’en 2006, il envisage de passer en Portage Salarial pour une mission avec un des leaders mondiaux de la santé qui lui fournit une liste de sociétés de portage salarial partenaires. Cette première tentative n’aboutit pas, ce n’est qu’en 2011 qu’il passera le cap et deviendra salarié porté.

Les avantages décisifs sont liés à la liberté d’action : Le choix des projets, l’aménagement de son temps de travail, pouvoir allier le sédentaire et le télétravail, des éléments primordiaux pour Pascal Mazé.

De plus ses revenus ont augmenté d’environ 30%, car il gère seul sa grille tarifaire. Sa relation avec le client aussi a changé. On le sollicite, sa valeur n’étant plus à démontrer, il jouit d’une grande confiance de la part de ses clients qui majoritairement le laissent organiser son activité comme il le souhaite, ne s’intéressant qu’aux résultats finaux. Il se félicite par exemple de sa relation professionnelle avec un grand groupe de l’industrie du luxe au rayonnement mondial, qu’il qualifie de « moderne ». Libre à lui de travailler 12 jours non stop, de lisser son activité sur le mois et de profiter d’un repos consécutif d’une semaine grâce à la gestion de son temps de travail unilatérale.

Le choix de Ventoris: « La société Ventoris faisait partie d’un listing qu’un gros client m’avait transmis, principalement ce sont les frais de gestion qui ont fait pencher la balance. »

Il affirme également être « très content » de sa relation avec sa société de Portage salarial. La gestion de ses contrats le satisfait et sa responsable de compte l’accompagne au mieux. Si au départ, il lui a fallu se familiariser avec l’extranet Jade pour en tirer le meilleur parti, au bout de 3/4 mois il en avait assimilé toutes les subtilités.

Le seul bémol serait pour lui la rigidité imposée pour le traitement de ses frais, en portage salarial on reste soumis aux contraintes administratives françaises, notamment de l’Urssaf qui régit le remboursement des frais professionnels. Le Portage comme toute forme d’emploi se plie à un cadre légal et l’aspect très réglementaire de la gestion des frais professionnels peut apparaître comme une contrainte. Pour autant cela n’altère pas sa satisfaction et la pérennité de son choix. Le Portage Salarial est véritablement la formule idéale pour cet expert technique qui aspire à un haut degré d’autonomie.

Il a choisi Ventoris car la société figurait dans la liste fournie par un de ses gros clients en 2006, la solidité de l’entreprise et la confiance de grands groupes sont rassurants. De plus suite une comparaison sur internet des prestations, la société Ventoris ressortait en tête sur plusieurs points comme les frais de gestion.

Propos recueillis
par Marjorie GRANDE

linkedin

 

Partagez