Pôle emploi

PÔLE EMPLOI

CUMUL SALAIRE ET ALLOCATION CHÔMAGE, DEPUIS LE 1ER OCTOBRE 2014, LES RÈGLES ONT CHANGÉ

La formule de calcul
La formule de calcul pour connaître le montant des allocations versées par pôle emploi en plus du salaire mensuel est la suivante :

Allocations versées au cours du mois

Allocations qui seraient dues sans activité

70% du salaire mensuel brut issu de la nouvelle activité

Le revenu global du demandeur d’emploi (salaire + allocations versées) est supérieur aux seules allocations dues sans activité.

Exemple
Mme Dubois bénéficie :
D’UNE ALLOCATION DE

930 EUROS

POUR UN MOIS DE

31 JOURS

SANS ACTIVITÉ
Pendant qu’elle est indemnisée, elle travaille 9 jours sur un mois donné pour un salaire de 600€ brut. Elle va alors pouvoir cumuler ce salaire avec une partie de ses allocations chômage.
Le montant des allocations versées pour ce mois-ci est donc de :

930€
(allocations dues pour un mois de chômage complet)

420€
(70% de 600€)

510€

Son revenu global brut pour le mois donné est égal à son salaire + les allocations versées soit : 600€ + 510€ = 1110€
Ce revenu est supérieur aux allocations perçues pour un mois de chômage complet (930€).

LE DEMANDEUR D’EMPLOI EST INDEMNISÉ PLUS LONGTEMPS

Les jours du mois pour lesquels aucune allocation n’a été versée repoussent d’autant de jours la date de fin de droits, et allonge la durée totale d’indemnisation du demandeur d’emploi.

A noter : les droits rechargeables s’appliquent
Si les activités reprises en cours d’indemnisation représentent un total d’au moins 150 heures, elles seront prises en compte par pôle emploi dans le cadre des droits rechargeables.

LES RÈGLES SONT SIMPLIFIÉES

CONDITION

La seule condition pour pouvoir bénéficier du cumul est que le montant du total salaire + allocations pour un mois donné ne dépasse pas le montant du salaire initial perdu.

POSSIBILITÉ

Cela ouvre la possibilité de cumuler salaire et allocations à davantage de demandeurs d’emploi.

Certains demandeurs d’emploi qui étaient habituellement au-dessus des seuils vont pouvoir désormais bénéficier du cumul. Quant à ceux qui étaient habituellement en-dessous des seuils, ils conservent leurs droits.
Dans certains cas, les allocations versées en plus du salaire mensuel seront d’un montant légèrement inférieur à ce qu’elles étaient, mais elles seront versées sur une plus longue durée.